S'abandonner à l'Aubance

Il est de ces doux noms, qu'on prononce du bout des lèvres, tel un chuchotement persistant. Comme un écho qui se répercute, tanguant, d'une berge à une autre, tendrement jusqu'à se dissiper. L'acoustique des mots habille les noms, il peut les rendre beaux et envoûtants, alimentant l'imagination et la rendant attractive, désireuse, dangereuse. L'aventure à s'en mouiller les doigts. Aubance, Aubance, Aubance. Une apostrophe légère et entêtante. Le ruissellement de l'eau dans les tempes, le bourdonnement incisif nécessitant de la trempe. Un mélange d'aube et de danse, une invitation à s'en aller suivre de nouvelles errances.

© 2023 by Adrien Clémenceau. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now